De 1850 à 1990

L’origine du lieu et notre histoire de 1850 à 1990

Mon arrière, arrière grand père vivait déjà là! A l’époque il n’y avait pas de pont sur la Rivière Dordogne, il était le passeur du bac, dans sa barque à fond plat il faisait traverser la rivière aux habitants qui allaient de Saint Sozy à Meyronne. Les habitants suivaient le petit chemin de terre appelé « chemin du bourg au port », et Hormidas Levet leur faisait traverser la Dordogne. Par la suite il y a eu la construction du pont, donc comme tous les paysans du coin son fils, Jean était devenu agriculteur, puis René (mon grand père) lui aussi cultivait les légumes…

Dans les années 1950, les vacances commencent à se démocratiser, pépé René vend parfois ses légumes aux touristes …

Puis un jour un touriste lui demande « dis donc René on pourrait planter notre tente au Port dans ton champ, le coin est tellement merveilleux »

Toujours accueillant, il accepte et pendant des 10 aines années ses clients du marché aux légumes reviennent camper « au port » D’ailleurs pépé René disaient toujours « les campeurs sont de retour », au village on les appelait ainsi « les campeurs », c’était tellement nouveau dans les années 50 ! Pour se distraire et quitter la ferme, Daniel, le fils de René, à partir de 7 ans allait au port « je vais voir les campeurs »…. Disait-il.

Daniel, mon père, n’est pas agriculteur mais constructeur, toujours à St-Sozy, il aime cet endroit …